search

"Oh, Darling !" OD/Fuzz

165,83 €

Une pédale d'overdrive et de fuzz combinées qui associe la stabilité d'un transistor au Silicium et le grain vintage des transistors au Germanium.

Quantité

Adeptes de Tonebender et de sons vintages doux commes violents, vous voilà servis ! La "Oh Darling" combine un transistor Darlington au Silicium et deux transistors au Germanium pour une pédale polyvalente au grain définitivement unique. Allumez la pédale et réglez le drive comme bon vous semble afin de faire délicatement cruncher les transistors au Germanium, puis enclenchez le boost pour leur balancer plein pot le signal de votre guitare ! Un commutateur trois positions Voice vous permettra de choisir entre un son creusé, aux mediums poussés ou aux basses resserrées pour percer dans le mix. Accordez votre guitare et entrez dans cette machine temporelle qui vous enverra directement en 1965 !

ODF
4 Produits

Commentaires

Note 
23/11/2021

Géniale !

La Oh Darling ! est une tuerie.
La polyvalence de cette petite boite est énorme.
J’utilise le canal Drive de manière à avoir un son typé overdrive d’un vieil ampli poussé dans ses retranchements. Son à la Jack White type The Hardest Button to Button instantané par exemple !
En actionnant le mode Boost, on obtient une fuzz terriblement articulée. Les notes d’un accord sont toutes audibles, les aiguës ne sont pas criards et le son parfaitement équilibré. Je joue aussi bien du Led Zeppelin que du Hendrix avec ce mode sans aucun souci.
Le sélecteur trois positions et très efficace aussi, nous entendons vraiment les différences entre les trois modes.
Et puis le look de la pédale est magnifique, et ce rouge, à tomber par terre.
Merci Tampco !

Note 
21/09/2021

Oh Darling pedal

Received my ‘Oh Darling’ pedal from Tampco. Amazing tone and great sounding pedal. Really happy with this product and it looks great also! Grab one while you can!

Votre commentaire

"Oh, Darling !" OD/Fuzz

Une pédale d'overdrive et de fuzz combinées qui associe la stabilité d'un transistor au Silicium et le grain vintage des transistors au Germanium.

Votre commentaire